Affaire de lèse-majesté en Thaïlande : Les Nations unies déclarent la détention arbitraire et exigent une libération immédiate.

04/02/2016
Impact
en es fr

Pornthip Munkong alias Golf a été accusée de lèse-majesté pour avoir joué dans une représentation théâtrale du nom de Jao Sao Maa Paa [« l’épouse du loup »] en octobre 2013. Aux termes du très sévère Code pénal thaïlandais : « Quiconque diffame, insulte ou menace le Roi, la Reine, l’Héritier du trône ou le Régent sera puni par une peine de prison allant de trois à quinze ans. »

Golf a été arrêtée le 15 août 2014 à l’aéroport de Hat Yai et est détenue depuis lors. Le 23 février 2015, la cour pénale de Bangkok l’a condamnée à deux ans et demi d’emprisonnement.

La FIDH a porté l’affaire devant le groupe de travail sur la détention arbitraire des Nations Unies et a exigé sa libération immédiate et le versement d’une indemnisation. Golf est la troisième détenue accusée de lèse-majesté dont la privation de liberté a été décrite comme étant arbitraire par le groupe de travail sur la détention arbitraire des Nations unies.

Lire plus (en anglais)

Lire la suite
impact