EQUATEUR : victoire d’Acción Ecológica contre la procédure de dissolution à son encontre

Le 12 janvier 2017, le Ministère de l’Environnement de l’Equateur a rendu un avis favorable à Acción Ecológica, organisation membre de la FIDH, dans le cadre de la procédure administrative de dissolution dont elle faisait l’objet. Cette décision démontre non seulement l’absence absolue de preuves contre Acción Ecológica mais servira de jurisprudence pour démonter les pratiques de persécution du gouvernement contre les ONGs.

Le 19 décembre 2016, le jour même de la ratification de l’Accord de Libre-Echange entre l’Union Européenne et l’Equateur, le gouvernement Equatorien avait demandé la dissolution d’Acción Ecológica suivant le décret de dissolution des ONGs, en l’accusant de sortir de son mandat, de promouvoir la violence des autochtones Schuar et de dénoncer l’impact négatif des politiques extractives de l’Equateur.

La FIDH s’était immédiatement mobilisée pour leur défense en fournissant le soutien d’un avocat et par une mobilisation de la communauté internationale au travers de plaidoyer et d’appels urgents.

" La mobilisation nationale et internationale en soutien à Acción Ecológica a aussi permis cette victoire."

Yvonne Yañez, Acción Ecológica

La FIDH et Acción Ecológica continueront de soutenir la communauté Shuar et d’exiger l’abrogation des décrets permettant la persécution des organisations équatoriennes.

Voir aussi (en espagnol) : Ecuador : Decisión arbitraria de disolución de la ONG Acción Ecológica

Lire la suite
impact