La CIDH condamne le Chili pour violation des droits des victimes de la dictature

02/09/2015
Impact
en es fr
Video by CorteIDH

Le 2 septembre 2015, la Cour interaméricaine des droits de l’Homme a condamné l’État chilien dans l’affaire de Omar Humberto Maldonado Vargas et autres vs Chili.
La Cour a déclaré l’État chilien responsable de l’impossibilité pour les anciens militaires légalistes d’avoir accès à un recours judiciaire effectif aux fins d’annuler les jugements des cours martiales prononcés à leur encontre, et sur la base de confessions obtenues sous la torture. De même, la Cour a jugé l’État responsable d’avoir retardé pendant 12 ans l’ouverture d’une enquête sur les tortures subies par certains des pétitionnaires.

En 2003, la FIDH et le CODEPU, son organisation chilienne, avaient saisi la CIDH contre le Chili . Ils avaient défendu ensemble la recevabilité de l’affaire en 2007 puis préparé le procès et participé aux réunions avec l’État en 2008-2009. En 2009, la FIDH avait permis une rencontre des victimes à Washington D.C, siège de la CIDH, où elles ont pu mener des activités de plaidoyer.

La décision de la Cour est un pas important en faveur de la lutte contre l’impunité au Chili, concernant en particulier le sort des militaires légalistes, et l’accès à la justice pour les victimes de la justice militaire sous les régimes dictatoriaux.

Lire la suite
impact