Arrestation du président de la LDH : des ONGs déposent plainte contre X

16/09/2016
Communiqué

(Bruxelles) La FIDH, l’AEDH et la LDH ont déposé plainte aujourd’hui contre X suite à l’arrestation le 2 avril dernier, du président de la Ligue des droits de l’Homme belge francophone, Alexis Deswaef. Cette arrestation administrative par la police bruxelloise sur la Place de la Bourse de Bruxelles, à l’occasion d’un rassemblement antifasciste et antiraciste, s’est déroulée dans le contexte des commémorations postérieures aux attentats de Bruxelles.

La FIDH et l’AEDH avaient, à l’instar de la LDH, immédiatement dénoncé et vivement contesté l’arrestation du Président de la Ligue des droits de l’Homme.

Les organisations s’inquiètent de l’image qu’un État de droit comme la Belgique renvoie au monde entier en arrêtant le président d’une Ligue des droits de l’Homme. Cette arrestation – inédite dans une démocratie – est alarmante et met en exergue d’importantes questions en termes de respect des droits fondamentaux. Parmi ceux-ci figurent les libertés de rassemblement et d’expression, et de ses défenseurs, à l’heure même où ces libertés sont mises gravement en danger par les auteurs d’actes terroristes.

Pour la FIDH et l’AEDH, cette arrestation est en contradiction avec le message des autorités belges de ne rien céder face à la terreur et de garantir le respect des valeurs de la démocratie et des libertés fondamentales.

La FIDH et l’AEDH ont donc décidé de se joindre à la LDH dans le dépôt d’une plainte contre X afin de garantir le respect de ces principes fondamentaux en tous temps et en tous lieux car, malheureusement, les démocraties occidentales ne sont pas à l’abri de dérives et d’abus en ces temps troublés.

Lire la suite
communique