Le Bahreïn s’obstine à harceler Nabeel Rajab

01/07/2016
Infographie
ar en fa fr

Depuis 2011, les autorités du Bahreïn harcèlent sans relâche le défenseur droits humains Nabeel Rajab (président du Centre bahreïni pour les droits de l’Homme - BCHR, et secrétaire général adjoint de la FIDH).

Tous les prétextes sont bons pour faire taire Nabeel. Accusé dans plusieurs affaires montées de toutes pièces à son encontre, et condamné le 20 janvier 2015 à six mois de prison pour avoir prétendument "insulté les institutions publiques et l’armée" sur Twitter, il avait été depuis libéré mais avait l’interdiction de quitter le territoire.

Son harcèlement a repris le 13 juin 2016. Il a été arrêté à son domicile, et reste à ce jour en détention provisoire. Les événements ont pris une tournure dramatique le 28 juin dernier, lorsque Nabeel a dû être hospitalisé au vu de la détérioration de son état de santé en prison. Ce harcèlement est infondé et doit cesser immédiatement.

Retrouvez notre infographie, publiée le 30 avril 2015, qui retrace le harcèlement insupportable subi par Nabeel.

Cette situation vous révolte ? Agissez pour sa libération sur #ForFreedom : http://fr.freedom-defenders.org/

Lire la suite
infographie