Égypte : une répression d’une ampleur et d’une gravité inédites

14/04/2016
Dossier
en es fa fr

Le 17 avril 2016, le président français François Hollande se rendra en voyage officiel en Égypte. L’objectif ? La négociation, entre autres, de nouveaux contrats d’armement avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Les droits humains seront-ils les grands absents de ce déplacement alors même qu’il intervient à un moment décisif ?

Aujourd’hui, une grave menace plane en effet sur près de 400 défenseurs des droits humains égyptiens, susceptibles d’être condamnés à des peines allant jusqu’à 25 ans de prison. La gravité de la répression contre la société civile, au prix d’une augmentation vertigineuse de la pratique de la torture, des exécutions extrajudiciaires, des incarcérations abusives, des disparitions forcées et des violences, est sans précédent dans l’histoire récente de l’Égypte (retrouvez tous les chiffres de la répression dans l’infographie ci-dessous).

Nous appelons les autorités françaises à se saisir de la question des droits humains en Égypte. S’en détourner sous prétexte d’intérêts stratégiques et militaires pourrait lui
faire porter une lourde responsabilité.

Lire la suite
dossier